Ganymède

Jupiter III

   Ganymède est le septième et le plus grand des satellites connus de Jupiter. Ganymède est la troisième des lunes galiléennes.

        orbite:   1 070 000 kilomètres de Jupiter
        diamètre: 5262 kilomètres        
        masse:    1.48e23 kilogrammes

   Ganymède était un garçon de Troie d'une grande beauté que Zeus a emporté pour être l'échanson des dieux.

   Découvert en 1610 par Galilée et Marius.

   Ganymède est le plus gros satellite du système solaire. Il a un plus grand diamètre que Mercure mais possède seulement environ la moitié de la masse. Ganymède est beaucoup plus gros que Pluton.

   Avant la rencontre de Ganymède avec le vaisseau spatial Galileo on pensait que Ganymède et Callisto étaient composés d'un noyau rocheux entouré par un grand manteau d'eau ou de glace d'eau couvert d'une surface de glace (et que Titan et Triton étaient semblables). Les indications préliminaires des données de Galileo suggèrent maintenant que Callisto ait une composition uniforme tandis que Ganymède soit différencié en une structure de trois couches: un petit noyau de fer en fusion ou d'un mélange fer/soufre entouré d'un manteau rocheux de silicate recouvert d'une croûte glaciale. En fait, Ganymède pourrait être semblable a Io avec une couche externe additionnelle de glace.

   La surface de Ganymède est un mélange à peu près égal de deux types de terrain: très vieux: régions sombres et fortement cratérisées (à gauche), et des régions plus claires légèrement plus jeunes (mais encore anciennes) marqué par un ensemble étendue de cannelures et d'arêtes (droites). Leurs origines sont clairement à caractère tectonique, mais les détails en sont inconnus. À cet égard, Ganymède pourrait être plus semblable à la Terre qu'à Vénus ou à Mars (bien qu'il n'y ait aucune évidence d'activité tectonique récente).

   Preuve de l'existence sur Ganymède d'une très mince atmosphère d'oxygène très semblable à celle trouvée sur Europe a été récemment découverte par le HST (notez que ce N'EST certainement PAS une preuve de l'existence de la vie).

   Du terrain d'arêtes et de cannelures semblables est aussi présent sur Enceladus, Miranda et Ariel. Les régions sombres sont semblables à la surface de Callisto.

   Une cratérisation considérable se voit sur les deux types de terrains. La densité de cratérisation suggère un âge de 3 à 3,5 milliards d'années, semblable à la Lune. Les cratères sont superposés et recoupés par les systèmes de cannelures indiquant que les cannelures sont tout aussi anciennes. Les cratères relativement jeunes avec des rayons d'ejecta sont également visibles (gauche).

   A l'instar de la Lune, les cratères sont très plat, manquant les anneaux de montagnes et les dépressions centrales communes aux cratères de la Lune et de Mercure. C'est probablement dû à la nature relativement flexible de la croûte de glace de Ganymède qui peut couler sur le temps géologique et de ce fait adoucit le relief. Des cratères anciens dont le relief a disparu laissant seulement le "fantôme" d'un cratère sont connus comme palimpsestes (droite).

   Le premier survol de Ganymède par la sonde Galileo a découvert que Ganymède possède sa propre magnétosphère incorporée à l'intérieur de l'énorme magnétosphère de Jupiter. Celle-ci est probablement produite de façon semblable à celle de la Terre: par le mouvement d'une matière conductrice à l'intérieur.

Plus au sujet de Ganymède

Questions en suspens


Contents ... Jupiter ... Europe ... Ganymède ... Callisto ... Data Host


Bill Arnett; dernière mise à jour: 13 janvier 1997


Retour