Titan

Saturne VI

   Titan est le quinzième et le plus gros des satellites connus de Saturne:

        orbite:   1 221 830 kilomètres de Saturne
        diamètre: 5150 kilomètres        
        masse:    1.35e23 kilogrammes

   Dans la mythologie grecque les Titans étaient une famille de géants, les enfants d'Uranus et Gaia, qui a cherché à régner sur les cieux mais qui a été renversée et supplantée par la famille de Zeus.

   Découvert par Huygens en 1655.

   On a longtemps pensé que Titan était le plus grand satellite dans le système solaire mais les observations récentes ont prouvé que l'atmosphère de Titan est si épaisse que sa surface solide est légèrement plus petite que Ganymède. Titan est néanmoins d'un plus grand diamètre que Mercure et plus grand et plus massif que Pluton.

   L'un des principaux objectifs de la mission Voyager 1 était l'étude de Titan. Voyager 1 s'est approché jusqu'a 4000 kilomètres de la surface. Nous avons appris plus durant les quelques minutes de cette rencontre que durant les 300 années précédentes.

   Et pourtant notre connaissance est incomplète de façon frustrante. Titan est entouré d'une atmosphère épaisse et opaque; la surface ne peut pas être vue du tout dans le spectre de la lumière visible (au-dessous, à la gauche). (la mission Cassini cartographiera la surface de Titan avec le radar comme l'a fait Magellan avec Vénus.) Tout ce que les images de Voyager montrent c'est une légère variation de couleur entre les hémisphères nordiques et méridionaux. Quelques détails de surface sont visibles dans l'infrarouge avec HST.

   En gros Titan est semblable à Ganymède, à Callisto, à Triton et (probablement) à Pluton. On ignore s'il a une quelconque structure interne comme Ganymède ou s'il est uniforme comme Callisto.

   Titan est composé à moitié de glace d'eau et à moitié de matériel rocheux. Il est probablement différencié en plusieurs couches avec un centre rocheux de 3400 kilomètres entouré par plusieurs couches composées de différentes formes de cristaux de glace. Son intérieur pourrait être encore chaud. Cependant, semblable en composition à Rhéa et aux autres satellites de Saturne, il est plus dense parce qu'il est si gros que sa pesanteur comprime le centre.

   Le seul de tous les satellites du système solaire, Titan a une atmosphère substantielle. A la surface, sa pression est supérieure à 1.5 bar (50% plus élevé que sur la Terre). Il se compose principalement d'azote moléculaire (le même que sur Terre) sans plus de 6% d'argon et quelques pourcent de méthane. Il est intéressant de noter qu'on y trouve également des traces d'au moins une douzaine d'autres composés organiques (c.-à-d. éthane, cyanure d'hydrogène, dioxyde de carbone). Les produits organiques sont formés lorsque le méthane, qui domine en atmosphère supérieure de Titan, est détruit par la lumière du soleil. Le résultat est semblable à la brume sèche trouvée au-dessus de grandes villes, mais beaucoup plus épaisse. De plusieurs manières, c'est semblable aux conditions sur Terre tôt dans son histoire lorsque la vie en était à ses tous débuts.

   Titan n'a aucun champ magnétique et est en orbite parfois à l'extérieur de la magnétosphère de Saturne. Il est donc directement exposé au vent solaire. Celui-ci peut ioniser et emporter quelques molécules à partir du sommet de l'atmosphère.

   A la surface, la température de Titan est d'environ 94 K (-290 F). À cette température la glace d'eau ne se sublime pas et l'eau à la surface ne peut pas participer à la chimie atmosphérique. Néanmoins, il semble s'y produire beaucoup de réactions chimiques, le résultat final étant semblable a une très épaisse brume sèche.

   Il y a probablement deux couches de nuages à environ 200 et 300 kilomètres au-dessus de la surface. D'autres produits chimiques plus complexes en petites quantités doivent être responsables de la couleur orange lorsque vu de l'espace.

   Il semble probable que les nuages d'éthane produiraient une pluie d'éthane liquide sur la surface peut-être résultant en un "océan" d'éthane (ou un mélange d'éthane/méthane) jusqu'à 1000 mètres de profondeur. Cependant les récentes observations radar faites à partir de la Terre mettent ceci en doute.

   Les récentes observations faites avec le Télescope Spatial Hubble montrent des vues remarquables de la surface de Titan (en haut à droite) dans le proche infrarouge. L'appareil photo de Voyager ne pouvait pas voir au travers du brouillard de l'atmosphère de Titan mais dans le proche infrarouge la brume devient plus transparente, et les images de HST suggèrent qu'un énorme "continent" lumineux existe sur l'hémisphère de Titan qui fait face à la direction de la progression de Titan sur son orbite. Ces résultats de Hubble ne montrent pas que les "mers" liquides existent, seulement que Titan a de grandes régions lumineuses et sombres à sa surface. L'emplacement pour l'atterrissage de la sonde Huygens a été choisi en partie en examinant ces images. Il sera juste "au large" du plus grand "continent " à 18.1 degrés nord, 208.7 degrés de longitude.

   Les observations par HST indiquent également que la rotation de Titan est en fait synchrone comme la plupart des autres lunes de Saturne.

Plus au sujet de Titan

Questions en suspens


Express vers Miranda

Contents ... Saturne ... Rhéa ... Titan ... Hypérion ... Data Host


Bill Arnett; dernière mise à jour: 13 janvier 1997


Retour